Histoires pour Noël

Sélection d’histoires pour le temps de Noël

Ayant pour thè­mes : Avent, Crè­che, San­ton, Noël.

Dans la nuit où s’ouvrent les cœurs

Nativité par Domenico Ghirlandaio (1449 - 1494) - Sainte Trinité Florence
Ils sont deux, Mar­ti­ne et Vin­cent, petits et tran­sis, seuls entre le bois et la plai­ne immen­se, dans la pro­fon­de nuit. Leurs yeux grands ouverts sur tout ce noir hos­ti­le gar­dent enco­re l’affreuse vision du châ­teau pater­nel assailli, rava­gé, pillé… Et leur cœur est en eux com­me avec une gran­de déchi­ru­re béan­te qui les fait pleu­rer et appe­ler dou­lou­reu­se­ment le papa et la maman que le sire de Mau­roc a emme­nés pri­son­niers… « Papa !… – …

Vivent les  Santons !

Santon
Lau­re. — Puis­que nous par­lons de Noël, venez tous, les amis, regar­der notre crè­che. Michè­le. — Le ravis­sant petit Jésus, blond et rosé, cou­ché sur la paille ! Chris­ti­ne. — Et la Vier­ge, sa mère, en tuni­que bleue, avec ce long voi­le blanc qui des­cend en plis gra­cieux sur ses épau­les, com­me elle est bel­le ! Jac­ques. — Saint Jose­ph me plaît dans sa robe vio­let fon­cé et son man­teau jau­ne. Chris­tian. — Mais qui sont tous ces petits per­son­na­ges ran­gés au fond de la boî­te ? Clé­men­ce, …

Jésus, le petit frère

Enfant qui regarde sa petite soeur au berceau 1931 - récit pour se préparer à la première communion
Un bébé était arri­vé pen­dant la nuit chez les voi­sins Dupré. Le matin, il était là, tout sim­ple­ment cou­ché dans le ber­ceau. Il avait un mignon petit nez et des doigts si minus­cu­les qu’il pou­vait en por­ter plu­sieurs à la fois à la bou­che. Le bébé dor­mait et ne s’occupait nul­le­ment des gens qui l’entouraient. Ce n’était au fond pas bien poli ; et, les six enfants Dupré avaient l’air bien déçus. Ils auraient …

Une crèche à la page

Crèche à découper
Qu’en penses-​​tu, Michel ? – Qu’en dis-​​tu, Nico­las ? – Par­le aus­si, toi, Luc… » Par­ler ?… Sou­vent, la cho­se est aisée aux trois gar­çons. Aujourd’hui, elle leur sem­ble ter­ri­ble­ment dif­fi­ci­le : ils vou­draient expri­mer des cho­ses… des cho­ses qui ne sont pas faci­les à dire. Alors, ils se tai­sent ; ils réflé­chis­sent et concluent seule­ment : « Il faut que ça finis­se ! » *** De mémoi­re d’homme, il y eût des frot­te­ments durs entre les Têtembois-​​de-​​la-​​ville et les Têtembois-​​de-​​la-​​terre. Ceux de la vil­le écla­bous­saient les cou­sins pay­sans …

La pastorale de Galagu

légende pour Noël
Dans une mai­son, vieille mai­son offer­te à tous les vents, res­tait il y a bien long­temps une vieille, vieille fem­me qu’on appe­lait la mamet Jau­met­te. La vie n’avait guè­re épar­gné la vieille, et elle n’avait plus de famil­le qu’un petit-​​fils. Et enco­re : l’enfant qui s’appelait Oli­vier était si petit, si mai­gre, si pâle, que le voyant cha­cun rete­nait sa res­pi­ra­tion de crain­te de le voir s’affaisser com­me un châ­teau de car­tes. La …