Étiquette : Johannesburg

Auteur : Smith | Ouvrage : Et maintenant une histoire I, Les sacrements à recevoir .

 

Paul était un pauvre Cafre chré­tien de la Mis­sion des Pères de Marian­hill, au Natal. Son grand désir eût été de deve­nir prêtre un jour, mais Paul ne pos­sé­dait pas les soixante livres ster­ling requises à Marian­hill pour payer ses trois ans de sémi­naire.

Il se mit au tra­vail. Il fut d’abord ber­ger, mais son gain suf­fi­sait à peine à son entre­tien.

Au soir d’une pénible jour­née, il était assis à l’ombre, lorsqu’il aper­çut une anti­lope assoif­fée se diri­geant vers son arbre. A la vue d’un homme, le pauvre ani­mal s’arrêta. Paul en eut pitié et lui céda la place.

lecture pour les enfants et leurs parents - antilope africaineL’antilope parut com­prendre ce geste de bon­té. Elle se traî­na jusqu’au pied de l’arbre et s’y cou­cha pour attendre la pluie… ou la mort.

Paul ne dor­mit pas cette nuit-là.

Il lui sem­blait tou­jours voir l’antilope alté­rée et pan­te­lante se traî­nant en chan­ce­lant vers son arbre et s’affaissant comme une masse.

« N’est-ce pas là, se disait-il, l’image du genre humain, qui, n’en pou­vant plus de soif et de faim, court vers l’Arbre de vie pour trou­ver enfin le repos à l’ombre de son feuillage ? »

Ah ! si seule­ment il pou­vait vite deve­nir prêtre ! Quel bon­heur il aurait de plan­ter par­mi les siens, chez son peuple à lui – trou­peau errant et alté­ré – la croix, arbre du salut !

Être prêtre ! Com­bien de temps encore aura-t-il à pei­ner pour amas­ser tout l’argent néces­saire ?

La nuit entière, Paul se ber­ça de son beau rêve ; et quand, vers l’aurore, ses pau­pières fati­guées se fer­mèrent pour dor­mir enfin quelques ins­tants, sa réso­lu­tion était prise.

Il irait à Johan­nes­burg, aux mines d’or, où tant d’autres trouvent de l’argent pour