Étiquette : 12 décembre

| Ouvrage : Petites Vies Illustrées pour enfants .

Catéchèse pour les enfants : Récit du miracle de ND de Guadeloupe au Mexique

N.-D. De la Gua­de­loupe du Mexique 1

Première apparition

Dix ans s’étaient écou­lés depuis la prise de Mexi­co par les troupes espa­gnoles. A la faveur de la paix, la reli­gion chré­tienne com­men­çait à se répandre dans le pays.

Un same­di matin, le 9 décembre 1531, un Indien, pauvre d’aspect et de condi­tion, un des récents conver­tis à notre foi catho­lique, qui avait reçu au bap­tême le nom de Juan-Die­go, marié à une Indienne de même condi­tion, qui s’appelait Maria Lucia, sui­vait, pour se rendre à la messe dite en l’honneur de la Vierge Marie, le che­min qui conduit de Tol­pe­tiad 2 à l’église frans­cis­caine de Tlal­te­lol­co 3.

Il avait devan­cé le jour, mais le soleil se levait comme il arri­vait au pied de la col­line Tepeyac 4. Tout à coup, un chant har­mo­nieux et doux frappe son oreille, comme si une mul­ti­tude d’oiseaux eussent tenu un concert. L’écho de la mon­tagne en répé­tait les détails. Sur­pris, l’Indien leva les yeux du côté qui sem­blait envoyer la mélo­die ; il aper­çut une nuée éblouis­sante d’où se déga­geaient de lumi­neux rayons, reflé­tant tout autour les cou­leurs de l’arc-en-ciel. Le pauvre homme res­ta cloué sur place, comme ravi en extase. Ni trouble ni crainte en son âme, mais un sen­ti­ment d’ineffable dou­ceur.

— Est-ce que je vois bien ? se disait-il. Où suis-je donc ? Serait-ce déjà le para­dis… ?

Or sou­dain, le chant cesse et une voix tendre et douce comme une voix de femme, sor­tant de la nuée, l’appelle par son nom et lui dit d’approcher. Sans hési­ter, la joie au cœur, Juan gra­vit la col­line.

Coloriage image sainte pour le caté : Apparition de ND de Gadeloupe à Juan

Par­ve­nu au som­met, il se trou­va en face d’une dame, mer­veilleuse de beau­té, debout au milieu du

Notes :

  1. Ce sanc­tuaire est dif­fé­rent de celui de l’Ile de la Gua­de­loupe (Antilles) ; mais  l’origine du nom Gua­de­loupe, qui signi­fie « Fleuve de Lumière », est la même, il  vient d’un sanc­tuaire célèbre en Espagne dans la pro­vince de l’Estramaduve.
  2. Vil­lage à quatre lieues de Mexi­co où habi­tait Juan Die­go.
  3. Une des paroisses de l’époque, à Mexi­co.
  4. Tepey­ca, nom qui signi­fie : « extré­mi­té ou cime aiguë de rochers ».