Étiquette : Étendard

Auteur : Christiane | Ouvrage : Et maintenant une histoire I, Les commandements à observer, les vertus à pratiquer .

 Vaillance, devoir d’état

Faire son devoir d'état, comme Sainte Jeanne d'Arc - Enluminure Quenouille et FilageGene­viève, sa que­nouille tenue non­cha­lam­ment, lais­sait errer son regard par delà la grande plaine de Cham­pagne qui s’étendait au pied du châ­teau. Dieu, que c’était donc ennuyeux de filer ain­si tout le jour tan­dis que les armées livraient bataille à l’ennemi ! Un gros sou­pir, lourd de tous ses dési­rs, s’exhala des lèvres de Gene­viève.

« Ah ! si je connais­sais Jeanne, j’irais la trou­ver et lui deman­de­rais de me prendre avec elle. »

Cette réflexion, pro­non­cée à voix haute, atti­ra sur la fillette, presque une jeune fille déjà, les regards de dame Eloïse, sa mère, qui, en face d’elle, était occu­pée à une bro­de­rie d’autel.

« Que feriez-vous à guer­royer avec les gens d’armes ? Vous ne savez pas mon­ter à che­val et le pre­mier bou­let vous ferait pous­ser de tels cris d’effroi que vous ne sau­riez res­ter dans la bataille. »

D’un geste orgueilleux, Gene­viève a rele­vé la tête :

« Pour­quoi alors Jeanne y reste-t-elle ?

— Jeanne, mon enfant, fut man­dée par Dieu pour déli­vrer le royaume.

— Eh bien ! pour­quoi ne le serais-je pas aus­si ? »

Pour­quoi pas moi ? Voi­là ce qui reve­nait sans cesse à l’esprit de Gene­viève ; et s’obstinant dans son rêve orgueilleux, elle for­mait des pro­jets insen­sés, n’écoutant pas les sages conseils que dame Eloïse, ali­gnant ses points de bro­de­rie, lui pro­di­guait.

* * *

Histoire de Jeanne d'Arc - Jeanne d'Arc et le roi Charles VII à Reims

Dans la ville pavoi­sée, il y a grande ani­ma­tion : d’immenses tapis recouvrent les dalles de la cathé­drale, les portes sont ten­dues de velours écar­late, cha­cun s’affaire, pavoi­sant sa demeure pour faire digne accueil au Roi et à Jeanne, car