La création du chien

Conte et récit pour les enfants - La création du chien - Marie NoëlDès que le chien fut créé, il lécha la main du Bon Dieu et le Bon Dieu le flat­ta sur la tête :

— Que veux-​tu, Chien ?

— Sei­gneur Bon Dieu, je vou­drais loger chez toi, au ciel, sur le paillas­son devant la por­te.

— Bien sûr que non ! dit le Bon Dieu. Je n’ai pas besoin de chien puis­que je n’ai pas enco­re créé les voleurs.

— Quand les créeras-​tu, Sei­gneur ?

— Jamais. Je suis fati­gué. Voi­là cinq jours que je tra­vaille, il est temps que je me repo­se. Te voi­là fait, toi, Chien, ma meilleu­re créa­tu­re, mon chef-d’œuvre. Mieux vaut m’en tenir là. Il n’est pas bon qu’un artis­te se sur­mè­ne au-​delà de son ins­pi­ra­tion. Si je conti­nuais à créer, je serais bien capa­ble de rater mon affai­re. Va, Chien ! Va vite t’installer sur la ter­re. Va et sois heu­reux.

Le chien pous­sa un pro­fond sou­pir :

— Que ferais-​je sur la ter­re, Sei­gneur ?

— Tu man­ge­ras, tu boi­ras, tu croî­tras et mul­ti­plie­ras.

Le chien sou­pi­ra plus tris­te­ment enco­re.

— Que te faut-​il de plus ?

— Toi, Sei­gneur mon Maî­tre ! Ne pourrais-​tu pas, toi aus­si, t’installer sur la ter­re ?

— Non ! dit le Bon Dieu. Non, Chien je t’assure. Je ne peux pas du tout m’installer sur la ter­re pour te tenir com­pa­gnie. J’ai bien d’autres chats à fouet­ter. Ce ciel, ces anges, ces étoi­les, je t’assure, c’est tout un tra­cas.

Alors le chien bais­sa la tête et com­men­ça à s’en aller.

Mais il revint :

Légende de la Création - chien epagneul s'adressant à Dieu— Ah ! si seule­ment, Sei­gneur Bon Dieu, si seule­ment il y avait là-​bas une espè­ce de maî­tre dans ton gen­re…

— Non, dit le Bon Dieu, il n’y en a pas.

Le chien se fit tout petit, tout bas, et sup­plia plus près enco­re :

— Si tu vou­lais, Sei­gneur Bon Dieu… Tu pour­rais tou­jours essayer…

— Impos­si­ble, dit le Bon Dieu. J’ai fait ce que j’ai fait. Mon œuvre est ache­vée. Jamais je ne crée­rai un être meilleur que toi. Si j’en créais un autre aujourd’hui, je le sens dans ma main droi­te, celui-​là serait raté.

— O Sei­gneur Bon Dieu, dit le chien, ça ne fait rien qu’il soit raté pour­vu que je puis­se le sui­vre par­tout où il va et me cou­cher devant lui quand il s’arrête.

Alors le Bon Dieu fut émer­veillé d’avoir créé une créa­tu­re si bon­ne et il dit au chien :

— Va ! qu’il soit fait selon ton cœur. Et, ren­trant dans son ate­lier, Il créa l’homme.

 

N.B. — L’homme est raté, natu­rel­le­ment. Le Bon Dieu l’avait bien dit. Mais le chien est joli­ment content !

 

Marie Noël

Pour les jeunes : Légende du chien - la Création d'ADAM et EVE

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *